Une algue à l’origine de la vie

La Spiruline est le descendant immortel de la première forme de vie ayant développé la photosynthèse. Il y a 3,5 milliards d’années, les algues bleues se sont mises à produire de l’oxygène, conquérir et modifier notre atmosphère permettant ainsi l’apparition des formes de vie que nous connaissons. Depuis, les algues contribuent à réguler la biosphère de notre planète.

origineQuand la vie commença, il y a 3,6 milliards d’années, l’atmosphère azotée terrestre ne contenant pas d’oxygène était riche en gaz à effet de serre (comme le gaz carbonique et le méthane), les océans contenaient beaucoup de fer, soufre et autres éléments.

Les premières bactéries consommaient des éléments chimiques comme nourriture, quelques unes commencèrent à utiliser l’énergie solaire pour produire leur propre nourriture. Les premiers procaryotes photosynthétiques appelés cyanobactéries ou communément algues bleues utilisèrent l’énergie solaire pour transformer les abondantes molécules de gaz carbonique et d’eau en composés carbonés et libérer de l’oxygène.

Après un milliard d’années, et un grand nettoyage océanique, la concentration en oxygène de l’atmosphère augmenta rapidement.

Il y a à peu près 1,5 milliards d’années, une nouvelle période a commencé quand le taux d’oxygène atteignit un taux d’1%, et que le méthane (un gaz à effet de serre) disparut de l’atmosphère. Des cellules à noyau apparurent, forme de vie, plus complexe et élaborée (eucaryotes), soutenue par une concentration en oxygène plus élevée.

Il y a à peu près 600 millions d’années, la terre est entrée dans la période actuelle, avec l’évolution des plantes et des animaux et une concentration en oxygène autour de 20%, ce qui est encore le cas aujourd’hui.

Les algues étaient et restent encore aujourd’hui, la source principale de production d’oxygène. On estime que 70% de la totalité d’oxygène libre de notre planète est produite par les algues. Il en existe plus de 25.000 espèces réparties sur l’ensemble du globe. Elles représentent les deux tiers de la biomasse terrestre et sont perçues maintenant comme étant une source importante pour l’alimentation, l’industrie pharmaceutique, la biochimie et les engrais. Les algues représentent l’une des solutions dont nous avons besoin pour produire de la nourriture et restaurer l’environnement.

Les cyanobactéries ou algues bleues occupent toujours les terres et les eaux de surface, et font partie du mécanisme vivant de régulation de la biosphère terrestre, elles sont les organismes multicellulaires les plus primitifs, elles ne contiennent pas de noyaux ni de chloroplaste. Les membranes des cellules ne contiennent pas de cellulose, elles ne se reproduisent pas sexuellement mais par simple division cellulaire, ce qui lui confère cette immortalité. Les algues mortes libèrent des éléments nutritifs qui permettent la croissance de nouvelles algues ainsi que d’autres formes de vie.

La Spiruline est l’une des 1.500 espèces de cyanobactérie, c’est un filament multicellulaire de structure spiralée, de 100 à 300 µm de long. Elle est classifiée comme Arthrospira platensis.